Le Mot du Maire

 

VŒUX 2018

 

Chères saint maymoises, chers saint maymois et amis de la commune, je suis heureux de vous présenter, au nom du conseil municipal tout entier, tous nos vœux de bonheur, de sérénité, de prospérité et surtout de santé pour cette année 2018

 

Hélas l’année commence tristement par la disparition brutale de notre doyen Maxime GRAVIER. Maxime était l’ami de tous, il était respecté et apprécié par tout le monde. Avec lui c’est une figure de Saint Mayme qui disparaît.

Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches qui ont eu à subir en moins d’une année la douloureuse épreuve de la disparition de Maxime et de sa femme Yvonne.

 

Mais la vie continue et il faut parler de choses qui semblent bien dérisoires à côté de cette disparition mais qui sont la vie de notre commune.

 

2017 a vu notre intégration à la Communauté d’Agglomération du Grand Périgueux. On fait partie d’une agglomération de plus de 100 000 habitants soit le quart de la Dordogne, espérons qu’on va être aspirés par la dynamique de cette grande entité qui a des moyens financiers et de prospective qui sont hors de proportions avec ceux de notre commune.

 

Au point de vue financier, les impôts fonciers n’ont pas augmenté du fait de cette fusion et même légèrement diminué sur le foncier non bâti.

Pour ceux qui ont payé plus que l’an dernier, c’est uniquement dû à l’augmentation de la part départementale et des bases d’imposition fixées par l’administration fiscale.

Les revenus fiscaux de la commune sont aussi restés stables car tout le surplus perçu en 2017 par rapport à 2016 a été entièrement reversé au Grand Périgueux.

Le bénéfice tangible c’est l’octroi par le Grand Périgueux de 45 000 de fonds de concours pour financer des opérations d’investissement.

 

Les évènements marquants de 2017, c’est la fermeture de notre école publique après 128 ans de bons et loyaux services. La manifestation organisée le 9 juillet pour que cette école ne se ferme pas dans l’indifférence a vu une participation massive de la population qui a ainsi montré son attachement à cette institution.

Mais la page est tournée et même le livre complètement fermé.

2017, c’est aussi l’arrivée sur la commune d’une école démocratique -puisque tel est son statut- portée par l’association « le village des enfants ».

Elle a profité de l’aubaine de locaux adaptés à l’enseignement suite à la fermeture de l’école publique mais elle n’en est bien sur pas responsable aussi j’espère que la population l’accepte comme étant « son » école.

 

Mais je ne doute pas que la mayonnaise prenne avec la mentalité d’ouverture des enseignants et des parents d’élèves qui ne demandent qu’à s’intégrer à la vie communale.

 

2017, ce fut aussi le déroulement de la 21ème foire à la citrouille qui malgré les appréhensions et les coups bas portés par certains a été un franc succès, aidés par une météo plus que clémente… mais c’est certainement qu’on le méritait bien.

Merci au Comité des fêtes et aux nombreux bénévoles

 

2017 a permis de monter le dossier des travaux de ravalement des façades de la mairie, de la salle des fêtes et de l’église dont la façade sud se dégrade tous les ans un peu plus.

C’est un chantier qui va peser sur le budget communal mais on a déjà obtenu 25% de subvention du département et une première tranche de subvention de l’Etat. D’ores et déjà la préfecture nous a promis une deuxième tranche de subvention pour 2018 et la Région a été également sollicitée, on doit avoir une réponse dés le premier trimestre de cette année.

Au niveau des travaux proprement dits, les appels d’offres sont lancés, les entreprises doivent répondre pour le 23 janvier, ensuite les travaux devraient débuter en mars pour se finir en juillet.

 

Pour sécuriser le bourg et éviter que les véhicules le traversent sans ralentir des STOPS ont été mis en place. Après un effet de surprise au moment de leur installation, ils sont généralement respectés et jouent bien leur rôle.

 

Au niveau de la desserte électrique, les Captus et la Jaubertie qui avaient des problèmes de fils nus qui se touchaient au moindre coup de vent provoquant des coupures sur tout un secteur vont voir leur réseau repris et sécurisés. Les travaux promis pour fin 2017 ne devraient plus tarder.

 

Au niveau d’internet vous avez du vous rendre compte d’importants travaux de tranchées au bourg et sur la route du Bugue.

La fibre qui arrivait à Saint Amand va être raccordée à une armoire située derrière la mairie. Tous ceux qui étaient raccordés sur l’armoire située contre l’église seront raccordés sur cette nouvelle armoire fibrée et devraient assister à une montée en débit spectaculaire.

Cela devrait être opérationnel en milieu d’année 2018 ; ce sont des travaux pilotés par un syndicat mixte « Périgord numérique » avec une forte implication du Département qui lutte activement contre la fracture numérique.

 

En 2017 a été mis en place le site internet de la commune qui grâce à l’action déterminée et efficace de Christophe Blondel et un site extrêmement fourni et documenté.

Après des débuts difficiles car il fallait taper l’adresse exacte du site pour y accéder, maintenant presque tous les moteurs de recherche le placent en haut de leur liste quand on tape Saint Mayme avec un  « i » ou un « y ».

On souhaite faire de ce site un lieu d’information et d’échange.

 

Pour 2018, outre les travaux sur les bâtiments communaux du centre-bourg, il y aura des thèmes de réflexion qui concernent tout le monde :

Le PLUI piloté par le Grand Périgueux,
La réflexion sur l’implantation de bornes enterrées ou semi-enterrées pour la collecte des ordures ménagères,
L’adressage, c'est-à-dire donner des noms à toutes les rues, routes, chemins donnant accès à une habitation et un numéro à chaque habitation pour des raisons pratiques pour les livraisons mais surtout de sécurité pour que les pompiers, le SAMU trouvent directement les adresses. Une vie, la sauvegarde d’une maison ayant un début d’incendie pouvant se jouer sur quelques minutes de gagnées ou de perdues sur l’intervention des secours.

 

Un petit mot sur l’idée de jardins partagés qui n’a pas pu se concrétiser l’an dernier et qui j’espère verra le jour cette année. Christophe y travaille et comme c’est une idée « partagée » avec l’école, j’ai bon espoir que ça aboutisse.

 

Mais je ne peux pas vous quitter sans parler du « y » de Saint Mayme.

Un dossier a été monté, une délibération a été prise le 30 novembre, le tout transmis à la Préfecture qui consulte le Conseil Départemental, La Poste et les Archives Départementales avant de l’envoyer au Ministère. (Dossier à lire dans la rubrique "Le Village => Travaux-Dossiers en cours")

Ensuite c’est le Conseil d’Etat qui décide.

 

Il me reste à remercier la nombreuse assistance toujours fidèle aux vœux de la municipalité, à remercier les membres du Conseil Municipal qui sont une force de proposition, Murielle notre secrétaire de mairie toujours aussi dévouée, et tous ceux que j’oublie

Merci à Franck LAUD qui nous offre un superbe sapin de noël tous les ans, merci à la Société Brezac qui nous a offert une magnifique guirlande « Joyeuses fêtes ».

 

Je vous renouvelle tous mes vœux pour 2018.